Oies et piste en dur

Maquettes, images, meetings, aviation réelle

Topic author
clems190
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 90
Inscription : 25 mars 2008

Oies et piste en dur

#1

Message par clems190 » sam. déc. 07, 2013 9:57 am

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actua ... 88066.html

On marcherait pas un peu sur la tête?
Si quelqu'un peu m'expliquer, je lui en saurai gré.
Avatar de l’utilisateur

Azrayen
Moderateur
Moderateur
Messages : 17220
Inscription : 29 décembre 2004

Re: Oies et piste en dur

#2

Message par Azrayen » sam. déc. 07, 2013 11:05 am

C'est pas clair à la seule lecture de l'article.

Il faudrait comprendre quelle est la raison derrière l'imposition des contraintes par les instances règlementaires, ce qui permettra à chacun de se faire une idée quant à la question : "est-ce légitime, ou la manifestation d'une lutte de pouvoir ?"

++
Az'
Image Image

Image
Avatar de l’utilisateur

fredem
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2348
Inscription : 01 février 2005

Re: Oies et piste en dur

#3

Message par fredem » sam. déc. 07, 2013 11:47 am

Il faut leur imposer un transpondeur mode S et une radio en 8.33 khz et ça simplifiera le problème. Surtout si on les immatricule mais le plus dur, ça va être de l'imposer à tous les oiseaux qui fréquentent les aérodromes, surtout de les obliger à partir systématiquement d'une piste en dur.

Et que faire des contrevenants ? les aligner à la 12.7 ?

En tout cas, c'est fort drôle, et ça m'étonnerai que la DGAC arrive à empêcher les oies de Moullec de voler !

SpruceGoose
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 3494
Inscription : 31 octobre 2003

Re: Oies et piste en dur

#4

Message par SpruceGoose » sam. déc. 07, 2013 1:01 pm

http://www.ilaca.info/2009/07/16/vol-av ... n-moullec/

http://www.voleraveclesoiseaux.com/index.php/fr/


D’après ce que je comprends, la personne qui se plaint "élève" des oies, grues, cygnes et organise des vols à caractère commercial avec ces volatiles.
Il effectue des vols en ULM avec ses oiseaux dressés volant en patrouille avec lui.
Les clients sont soit en ULM également, soit en montgolfière et peuvent ainsi assister aux évolutions du maître et ses oiseaux.
En quelque sorte un show aérien où le spectateur serait situé à proximité des acteurs et en plein ciel.

Les oiseaux ne volent que lorsque l’ULM leader vole.

Ainsi donc les autorités considèrent que les oiseaux dressés sont assimilés à l’ULM qu’ils suivent.

La suite, vous la connaissez…

Voler avec les oiseaux ; nager avec les requins ; vivre avec les loups ; s’enterrer avec les taupes ; ramper avec les serpents ; butiner avec les abeilles ; brouter avec les vaches ; hiberner avec les ours ; chasser avec les orques… l’exploitation animale est un univers sans fin…

* * *
Avatar de l’utilisateur

jojo
Dieu vivant
Dieu vivant
Messages : 21561
Inscription : 22 octobre 2002

Re: Oies et piste en dur

#5

Message par jojo » sam. déc. 07, 2013 2:05 pm

Je comprends pas trop...Il décollait en auto info (quand le contrôleur n'était pas là) depuis une piste en herbe avec un ULM.

Si on fait abstraction des oies c'est courant, non ?
Avatar de l’utilisateur

fredem
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2348
Inscription : 01 février 2005

Re: Oies et piste en dur

#6

Message par fredem » sam. déc. 07, 2013 3:50 pm

D’après ce que je comprends, la personne qui se plaint "élève" des oies, grues, cygnes et organise des vols à caractère commercial avec ces volatiles.
Oui. Et il se sert de son ULM pour leur redonner le sens de la migration pour les réintégrer dans leur milieu naturel. Comme c'est du boulot, il faut bien qu'il puisse gagner quelques pepettes quand même, d'où les vols accompagnés.

ironclaude
As du Manche
As du Manche
Messages : 10208
Inscription : 18 mai 2006

Re: Oies et piste en dur

#7

Message par ironclaude » sam. déc. 07, 2013 5:12 pm

J'ai bien étudié les photos et je suis formel: les oies n'ont aucune immatriculation réglementaire !

Pour le moment c'est juste l'Aviation Civile qui s'occupe du suet, mais attendez que l'UNESCO et Greenpisse s'en mêlent et ça ne sera pas à la veille de finir...

:exit:
Avatar de l’utilisateur

OPIT
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2878
Inscription : 08 juillet 2007

Re: Oies et piste en dur

#8

Message par OPIT » dim. déc. 08, 2013 1:32 am

Ce qu'il faudrait aussi savoir c'est si le vétérinaire est agréé PART 145.
Avatar de l’utilisateur

Flyingtom
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 3085
Inscription : 20 novembre 2003

Re: Oies et piste en dur

#9

Message par Flyingtom » dim. déc. 08, 2013 8:53 am

OPIT a écrit :Ce qu'il faudrait aussi savoir c'est si le vétérinaire est agréé PART 145.
lol lol lol lol
Avatar de l’utilisateur

Franck66
Pilote d'essais
Pilote d'essais
Messages : 7930
Inscription : 04 août 2001

Re: Oies et piste en dur

#10

Message par Franck66 » lun. déc. 09, 2013 4:03 pm

la réglementation n'a pas fini de nous emmerder que ce soit dans l'aviation ou dans tout autre domaine
Avatar de l’utilisateur

Azrayen
Moderateur
Moderateur
Messages : 17220
Inscription : 29 décembre 2004

Re: Oies et piste en dur

#11

Message par Azrayen » lun. déc. 09, 2013 11:35 pm

J'veux bien qu'on parte dans le quasi-café du commerce vis à vis de (cette semaine) la DGAC, mais avant, y'a vraiment personne qui saurait répondre à cette question ? :detective
Azrayen a écrit :quelle est la raison derrière l'imposition des contraintes par les instances règlementaires
Sait-on jamais, il pourrait y en avoir une bonne (de raison). :emlaugh:
Image Image

Image
Avatar de l’utilisateur

OPIT
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2878
Inscription : 08 juillet 2007

Re: Oies et piste en dur

#12

Message par OPIT » mar. déc. 10, 2013 11:05 am

La véritable raison ne doit pas être très éloignée de la sacro-sainte navigabilité. La sécurité des biens et des personnes s'accommode mal de ce qui peut être vu comme un péril aviaire potentiel. Pour cadrer tout ça et faire en sorte de garantir un minimum de choses la tentation doit être grande de vouloir s'approcher au plus près d'un véritable aéronef. Ca peut paraître idiot au premier abord, mais c'est certainement le plus simple puisqu'on s'approche alors d'un standard bien connu par tous les intervenants, dans un environnement maîtrisé en permanence.
Avatar de l’utilisateur

eutoposWildcat
Webmaster
Webmaster
Messages : 14801
Inscription : 28 janvier 2005

Re: Oies et piste en dur

#13

Message par eutoposWildcat » mar. déc. 10, 2013 1:00 pm

OPIT a écrit :La véritable raison ne doit pas être très éloignée de la sacro-sainte navigabilité. La sécurité des biens et des personnes s'accommode mal de ce qui peut être vu comme un péril aviaire potentiel. Pour cadrer tout ça et faire en sorte de garantir un minimum de choses la tentation doit être grande de vouloir s'approcher au plus près d'un véritable aéronef. Ca peut paraître idiot au premier abord, mais c'est certainement le plus simple puisqu'on s'approche alors d'un standard bien connu par tous les intervenants, dans un environnement maîtrisé en permanence.
Ça me paraît juste : quand on n'a pas de cadre réglementaire tout prêt, on tâche de voir si on peut faire entrer la situation dans un cadre qu'on connaît déjà. Sinon il faut créer le cadre, et c'est souvent encore pire, paradoxalement, en termes de temps, d'efforts, et de contraintes.
Avatar de l’utilisateur

jojo
Dieu vivant
Dieu vivant
Messages : 21561
Inscription : 22 octobre 2002

Re: Oies et piste en dur

#14

Message par jojo » mar. déc. 10, 2013 9:23 pm

Et un ULM sur une liste en herbe ça ne rentre pas dans le cadre ?
Avatar de l’utilisateur

OPIT
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2878
Inscription : 08 juillet 2007

Re: Oies et piste en dur

#15

Message par OPIT » mar. déc. 10, 2013 11:04 pm

Le problème élémentaire est que l'ULM n'est pas tout seul puisqu'il vole en formation avec des oiseaux. Rien qu'avec ça on est très loin de tout cadre réglementaire, alors que le respect de ce cadre est obligatoire pour garantir à tous d'évoluer dans un environnement contrôlé.
Là j'ai le sentiment qu'il y a en jeu, pour l'aéroport, l'obtention ou le renouvellement d'une certification. La présence des oies est une anomalie qu'il faut résoudre d'une manière ou d'une autre, et ce n'est certainement pas la réglementation (internationale) qui va s'adapter.
Avatar de l’utilisateur

Azrayen
Moderateur
Moderateur
Messages : 17220
Inscription : 29 décembre 2004

Re: Oies et piste en dur

#16

Message par Azrayen » mar. déc. 10, 2013 11:09 pm

J'ai envie de sortir mon "bon sens paysan" et de demander :

Qu'est-ce que ça change que l'ULM vole avec des oies en formation ? Finalement, si on considère la formation comme un gros ensemble, ça constitue un seul "truc" à éviter, plus gros (donc plus visible aussi) qu'un ULM seul.

Et si les oies tiennent la formation, ça donne aussi comme avantage (comme ça, de mon chapeau) que c'est mieux à "croiser" que des oies sauvages qui vont n'en faire qu'à leur tête (de piaf).

Donc jusqu'ici, j'ai du mal à voir où, honnêtement, c'est un danger en plus...
Ah, si, ULM+oies = plus gros que ULM seul. M'enfin, quid de gros ULM = plus gros que petit ULM, dans ce cas ?

++
Az'
Image Image

Image

ironclaude
As du Manche
As du Manche
Messages : 10208
Inscription : 18 mai 2006

Re: Oies et piste en dur

#17

Message par ironclaude » mar. déc. 10, 2013 11:13 pm

OPIT a écrit :.
... Là j'ai le sentiment qu'il y a en jeu, pour l'aéroport, l'obtention ou le renouvellement d'une certification. La présence des oies est une anomalie qu'il faut résoudre d'une manière ou d'une autre, et ce n'est certainement pas la réglementation (internationale) qui va s'adapter.
La moi j'ai le sentiment qu'on ne va pas tarder à ajouter des modules "oies" dans les cursus des écoles d'ingé aéro et/ou de celles qui forment les controleurs !
:exit:
Avatar de l’utilisateur

OPIT
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2878
Inscription : 08 juillet 2007

Re: Oies et piste en dur

#18

Message par OPIT » mar. déc. 10, 2013 11:53 pm

Azrayen a écrit :J'ai envie de sortir mon "bon sens paysan" et de demander :

Qu'est-ce que ça change que l'ULM vole avec des oies en formation ?'
Ca change qu'il représente un péril aviaire sur le terrain et à proximité immédiate (ses oies ne sont pas tenues en laisse, si ?) tant que ça n'entre pas dans le cadre réglementaire. Une fois en vol c'est probablement moins gênant, et ça ne concerne plus l'aéroport de toute façon. Je reste convaincu qu'il s'agit uniquement de résoudre une difficulté de certification en raison de la présence de ces oies, et que la solution a semble-t-il été trouvée en considérant que l'ensemble se comportait comme un aéronef classique (d'où l'imposition de règles strictes, la piste en dur, etc, pour garantir un environnement réglementaire aux utilisateurs de ce terrain).
Avatar de l’utilisateur

jojo
Dieu vivant
Dieu vivant
Messages : 21561
Inscription : 22 octobre 2002

Re: Oies et piste en dur

#19

Message par jojo » mer. déc. 11, 2013 12:17 am

Encore une fois cette histoire de piste en dur n'a pas de sens. Je peux me poser à Courbessac sur une piste en herbe avec mon DR400...

Ou alors il n'y a pas vraiment de piste en herbe et il décolle juste de la pelouse en bord de piste.

Reste l'obligation que le terrain soit contrôler pour décoler. Un truc a dû m'échapper parce que la plus part du temps sur beaucoup d'aérodromes on est en auto info. Est-ce que c'est devenu interdit subitement ?
Avatar de l’utilisateur

OPIT
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2878
Inscription : 08 juillet 2007

Re: Oies et piste en dur

#20

Message par OPIT » mer. déc. 11, 2013 2:09 am

jojo a écrit :Reste l'obligation que le terrain soit contrôler pour décoler. Un truc a dû m'échapper parce que la plus part du temps sur beaucoup d'aérodromes on est en auto info. Est-ce que c'est devenu interdit subitement ?
Là c'est un aéroport, non ? J'ai dans l'idée que ça change beaucoup de choses.
Avatar de l’utilisateur

Azrayen
Moderateur
Moderateur
Messages : 17220
Inscription : 29 décembre 2004

Re: Oies et piste en dur

#21

Message par Azrayen » mer. déc. 11, 2013 9:56 am

OPIT a écrit :
Azrayen a écrit :J'ai envie de sortir mon "bon sens paysan" et de demander :

Qu'est-ce que ça change que l'ULM vole avec des oies en formation ?'
Ca change qu'il représente un péril aviaire sur le terrain et à proximité immédiate (ses oies ne sont pas tenues en laisse, si ?)
Bien. Je poursuis, toujours avec mon béret :
- entre le cas qui nous occupe, soit des oies qui "connaissent" les avions (et savent voler avec le plus petit d'entre eux), et ont intégré le fait de gérer leur trajectoire par rapport à un avion/ULM (pour éviter une route de collision)
- et le cas "autre" soit un vol d'oies sauvages qui n'ont jamais croisé d'avion de trop près, et risquent donc de paniquer, donc d'avoir des réactions totalement aléatoires (bruit moteur)

Que préfère-je croiser sur mon terrain en ayant en tête que mon objectif est d'éviter le "péril aviaire" (collisions) ? Mhmm... :emlaugh:
Image Image

Image
Avatar de l’utilisateur

Azrayen
Moderateur
Moderateur
Messages : 17220
Inscription : 29 décembre 2004

Re: Oies et piste en dur

#22

Message par Azrayen » mer. déc. 11, 2013 10:06 am

OPIT a écrit :
jojo a écrit :Reste l'obligation que le terrain soit contrôler pour décoler. Un truc a dû m'échapper parce que la plus part du temps sur beaucoup d'aérodromes on est en auto info. Est-ce que c'est devenu interdit subitement ?
Là c'est un aéroport, non ? J'ai dans l'idée que ça change beaucoup de choses.
Mouais... toujours avec mon béret (et mon air renfrogné), j'me dis qu'ça r'ssemble à Roissy, au moins... http://goo.gl/maps/QJYI4 ;)
Combien de liners par jour ? Aux heures où "il" vole avec ses oies ?

En revanche, y'a pas l'air d'y avoir une piste en herbe règlementairement matérialisée.
Image Image

Image
Avatar de l’utilisateur

OPIT
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2878
Inscription : 08 juillet 2007

Re: Oies et piste en dur

#23

Message par OPIT » mer. déc. 11, 2013 12:17 pm

Azrayen a écrit :Combien de liners par jour ? Aux heures où "il" vole avec ses oies ?
Questions non pertinentes puisque la certification est permanente (tout comme la nécessité de maîtriser l'environnement) et non liée à des évènements réguliers ou non.
Si l'aéroport doit être rouvert en dehors des créneaux habituels, quelle qu'en soit la raison, il faut alors pouvoir se retrouver immédiatement dans le cadre réglementaire.

Ceci dit, je ne connais pas le fin mot de l'histoire et ne fais qu'élaborer une explication plausible. Je vais donc en rester là avant de devenir une cible (si ce n'est pas déjà fait :hum: ).
Avatar de l’utilisateur

spiryth
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 4108
Inscription : 22 mai 2008

Re: Oies et piste en dur

#24

Message par spiryth » mer. déc. 11, 2013 7:31 pm

encore une fois :emlaugh: , on va écrire une règle pour traiter un cas exceptionnel (pour pas dire unique). Est-ce le rôle de la "réglementation" (qui va s'appliquer à tous) de s'occuper de détails aussi anecdotiques ?
:exit: avant de faire de la politique.....
Image ROG Maximus VIII Extreme – I7 6700K@4.00GHz – 16Go DDR4 – GTX970 STRIX - Windows 7 (x64) - Souris Razer Mamba TE - Clavier Razer BlackWidow X Chroma - MicroCasque Razer BlackShark
Thrustmaster HOTAS Cougar & mod : FSSB R1 - Thrustmaster Pendular Rudder - Track IR v5 & TrackClip pro - MFD CougarPack - ICP ViperGear

Topic author
clems190
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 90
Inscription : 25 mars 2008

Re: Oies et piste en dur

#25

Message par clems190 » mer. déc. 11, 2013 8:06 pm

La question première est : qu'est ce qui change avec cette réglementation européenne par rapport à ce qui est autorisé jusqu'au 31 décembre.
Le problème a l'air d'être uniquement sur la phase décollage/atterrissage, pas sur le vol en lui même.
http://auvergne.france3.fr/2013/12/09/i ... 73859.html
Répondre

Revenir à « Aviation passion »